CCT 160 – absence justifiée en cas d’auto-test

Malade

Les partenaires sociaux ont conclu ce 19 novembre 2021 la Convention Collective de travail n°160 introduisant une absence justifiée du travail pour un test de dépistage du covid-19 sur la base du self assessment testing tool (SATT). 

Ce SATT a été mis en ligne par le SPF Santé publique en vue de décharger les médecins généralistes des consultations de patients présentant des symptômes bénins.  Il s’agit d’un test d’auto-évaluation afin d’établir si un test de dépistage covid-19 est indiqué. 

La CCT 160 organise l’absence justifiée d’un travailleur salarié du secteur privé qui se voit conseiller de passer un test de dépistage par le SATT. 

Elle ne s’applique pas aux malades dont les symptômes sont graves ou dont l’état de santé nécessite de prendre contact avec son médecin, ni aux travailleurs qui se sentent trop malades pour pouvoir aller travailler, ni aux travailleurs ayant eu un contact à haut risque ou qui souhaitent obtenir un CST. 

Lorsque le travailleur effectue un SATT qui conclut à la nécessité de passer un test de dépistage covid-19, le SATT lui délivre une attestation et le travailleur doit avertir directement son employeur en lui communiquant ladite attestation. 

Le travailleur qui ne peut pas télétravailler peut s’absenter du travail, au maximum 36 heures à partir de la délivrance de l’attestation, pour passer le test de dépistage et obtenir le résultat.

Le travailleur qui peut télétravailler continue d’exécuter son contrat de travail mais peut s’absenter pour passer le test de dépistage et obtenir le résultat, au maximum 36 heures à partir de la délivrance de l’attestation.

Durant cette absence justifiée, le travailleur a droit au salaire garanti à charge de l’employeur. 

Il est attendu du travailleur qu’il passe le test le plus rapidement possible, auprès de l’instance dont il peut penser recevoir le résultat le plus rapidement possible et qu’il n’utilise pas cette absence justifiée à d’autres fins. 

Dès que le travailleur a connaissance du résultat, il avertit son employeur de sa reprise du travail ou de la prolongation de son absence, laquelle devra alors être justifiée par un certificat médical. 

Ce dispositif est en vigueur depuis le 19 novembre 2021 et jusqu’au 28 février 2022. Durant ce laps de temps, le travailleur ne pourra user de cette absence justifiée qu’au maximum trois fois. 
 

Compétence